Références

Après l’obtention du Master de psychanalyse de l’Université de Montpellier III, j’ai validé le Diplôme Universitaire « DU psychanalytique de psychothérapeute » qui lui fait suite dans la même Université. Cette formation a été pensée pour répondre aux exigences du décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute, imposant une formation théorique en psychopathologie clinique de 400 heures et un stage pratique d’une durée minimale de 5 mois dans des services agréés. Le DU de Montpellier III est ainsi agréé par le Ministère des Affaires Sociales et de la santé et par le Ministère supérieur de la recherche comme formation conduisant au titre de psychothérapeute.

Pour plus de précisions, voici le lien vers la description de cette formation: DU de Montpellier 3.

Je suis par ailleurs titulaire du DU en Victimologie de l’Université de Lyon I Claude Bernard. Cette formation m’a permis d’approfondir ma connaissance  du psychotraumatisme et sa prise en charge au plan thérapeutique, tout en m’outillant pour orienter et soutenir les personnes victimes dans un éventuel parcours en Justice – ce parcours pouvant être d’une grande valeur symbolique réparatrice, en parallèle du processus intérieur psychothérapeutique.

Je suis enregistrée sur le répertoire officiel des professionnels de santé par l’ARS Auvergne Rhône-Alpes sous le numéro ADELI suivant: 260002761.  Le répertoire ADELI (Automatisation DEs LIstes), géré par l’Agence Régionale de Santé, enregistre les professions de santé réglementées par le Code de la Santé Publique et le Code de l’Action Sociale et des Familles.

En tant que psychothérapeute formée à l’éthique psychanalytique, je m’engage à respecter avec rigueur la déontologie de la profession concernant le respect du secret professionnel (confidentialité absolue de tout ce qui est confié en séances) et le devoir de réserve du thérapeute qui ne doit outrepasser sous aucun prétexte sa mission professionnelle en tirant profit de son patient à des fins personnelles.

Je suis membre du Réseau des Psychothérapeutes de France (RPF), qui vise à crééer un Ordre national des psychothérapeutes et à obtenir la pleine reconnaissance de la psychothérapie comme outil de soin efficace.